• L'éclat de l'ombre...

    L'éclat de l'ombre

    Introduction 

    Lisse et douce, il le regardait, la touchant du bout des doigts. Sa peau. Le regard égaré dans la douleur et la sueur, il agonisait. La fin était proche. Mais il était là, le seul à pouvoir le sauver. Le sol était glacial mais il n'avait d'autre choix que de reste ici. Il gît lamentablement, inconscient. Il pouvait le sauver, mais cela lui demanderait beaucoup de force et de temps. Et au prix aussi d'un sacrifice plus important encore. Il devait laisser mourir une partie de lui-même. Sa nature propre, sa nature première. Il serait ce qu'il redoute le plus. Un sombre corps pour abriter une âme bienfaitrice : curieuse alliance, contradictoire mais intéressante et dangereuse. Cruel est son choix, dur est le sacrifice. Que faire ? Il l'aime et il le hait autant que lui-même. C'est son ami. Il se doit de faire quelque chose. Combien de fois l'avait-il fait pour lui ? Faire ce sacrifice lui ferait aussi révéler son secret enfouit depuis toujours au fond de lui. Un dilemme. Les yeux pleins de larmes, le corps plein de peur. Ses mains blanches, posées sur sa blessure, tremblaient. Ils étaient seuls face au monde. Ses mains, posées sur sa blessure, devinrent aussi noires que le jais. Il changeait de corps, la mort de l'halfelin, la naissance de l'elfe noir. Il avait mal, sa souffrance aggrava ses traits pendant la métamorphose, ses cheveux poussaient longs et blancs, lumineux. Sa peau devenait noire à mesure que la guérison avançait, il y mettait tout son cœur et toute sa force pour que son ami vive, et il vécut. Il rouvrît les yeux sur le monde sombre de la nuit. Un long silence, entre deux êtres qui souffraient d'un mal différent, s'installa. L'un mourrai, l'autre survivait... Il avait toujours la taille d'un halfelin mais ressemblait à un elfe noir. Désormais la transformation entamée, il ne pourrait plus jamais revenir en arrière, condamné à vivre dans l'obscurité et le royaume des ombres. Son ami reprit conscience de lui et vit pour la première fois le coté noir de son ami, ne cherchant pas à poser de questions, ni à comprendre. Mais il s'interrogeait quand même, il n'y tint plus. Ils étaient remis de leurs émotions. La métamorphose était terminée, il ressemblait en tout point au rescapé, nommé Magoris. Il lui demanda à voix basse comment cela était possible. Denys lui répondit : " Je vais te raconter l'histoire de ma vie, mon ami, mais ne m'en veux pas de t'avoir caché un tel passé... "


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :